Projet

Extension de France Télévisions

Paris, France
2010

Maître d’ouvrage : Groupe France Télévisions
Maître d'oeuvre d'exécution : SFICA
Promoteur : SOGEPROM
BET : Jacobs
BET Façades : Arcora
Economiste : GV Ingénierie
Surface du projet : 7 000 m² Shon
Coût des travaux : 21 M € HT
Type de mission : Conception et suivi des travaux

Le siège social de France Télévisions, situé sur les quais du 15ème arrondissement à Paris, regroupe sous un même toit l’ensemble des activités et des sociétés de la télévision publique française et plus particulièrement des chaînes France 2 et France 3.
France Télévisions a souhaité procéder à une extension de son siège social et utiliser pour cette opération la partie de parcelle située au delà de la voie de Petite Ceinture et restée vierge de toute construction.
Le futur bâtiment est destiné à accueillir une partie des activités de France Télévisions. Sa proximité immédiate avec le siège permet une relation directe entre les deux bâtiments ; néanmoins, la nouvelle construction est conçue comme une entité indépendante tant du point de vue de son architecture que de ses équipements.
Le choix du parti architectural est déterminé par la situation très particulière du projet à l'extrémité de la longue séquence urbaine marquée par la montée du boulevard qui va déboucher vers la Seine. Le volume du bâtiment, un prisme très simple, vient simplement basculer pour épouser la pente. Ce mouvement oriente naturellement le projet et le fait émerger de son contexte immédiat dans une attitude singulière. Cet effet de soulèvement va perturber la lecture d'ensemble du volume et induire son écriture. Le nouvel édifice accompagne la ligne de tramway jusqu’à son terminus, finissant devant la Seine une séquence des Maréchaux.
Très sobre dans sa géométrie et sa facture, façon Mies Van der Rohe, il possède son énergie propre par un détail qui change tout et n’apparaît pas du premier coup : sa ligne de toiture légèrement oblique relève progressivement le bâtiment vers le haut à mesure qu’il se rapproche du pont du Garigliano. Un effet de perspective très singulier qui privilégie clairement une relation forte avec le fleuve, et non avec la maison-mère. Seule l’évocation des fréquences hertziennes semble se retrouver sur l’extension, non plus en bandes horizontales mais en une succession de petites verticales - les menuiseries métalliques des vitrages – dont la disposition est différente à chaque étage.

Crédits Agence

Bertrand Beaussillon (Directeur de projet)
Alison Rondel
Marina Donda
Francesco Paolo Zaccaro

  • Vue
  • Images
  • Map